En quoi consiste une année de césure ?

De plus en plus d’étudiants se lancent dans une année de césure sans savoir de quoi il en retourne exactement. De quoi s’agit-il ? En quoi est-ce bénéfique pour le cursus universitaire ? Avant d’opter pour ce choix, il est important de connaitre ses spécificités et de bien le préparer.

Année de césure, explication

L’année de césure est pratiquée depuis plusieurs années par de nombreux établissements, mais ce n’est qu’en 2015 qu’elle a été régularisée. C’est une période qui permet à un étudiant déjà inscrit à une formation universitaire de le suspendre. Il profitera de ce laps de temps déterminé pour démarrer une expérience professionnelle ou personnelle. Les stages en entreprise sont privilégiés même s’ils ne sont pas obligatoires. Il peut agir indépendamment de l’institut ou avec un encadrement.

Concernant la durée de cette approche, elle peut varier de 1 à 2 semestres, mais ces derniers doivent être consécutifs. L’étudiant n’a droit qu’à une seule année de césure pendant un cycle. D’ailleurs, il doit tout de même effectuer une inscription dans son université malgré son absence.

Pourquoi faire une année de césure ?

L’année de césure est conseillée pour ceux qui ont des doutes sur leurs orientations professionnelles. Passer du temps en entreprise permet de voir les choses d’un autre œil. Souvent, les cours théoriques n’ont rien à avoir avec le monde du travail. Ainsi, les stages sont nécessaires pour savoir si le cursus suivi par l’étudiant correspond à ses attentes.

Prendre une année de césure n’est pas uniquement destinée à ceux qui font face à une incertitude. C’est un bon choix pour celui qui souhaite tisser un réseau professionnel et rencontrer de nouvelles personnes. L’expérience acquise pendant cette période lui servira de bagage et lui donnera plus d’opportunités.

Comment préparer une année de césure ?

Se lancer dans une année de césure ne doit pas être une décision prise à la légère, elle doit être murement réfléchie. Il faut d’abord le planifier au lieu de se précipiter. Il ne suffit pas de partir du jour au lendemain, quelques procédures doivent être suivies avant.

Une requête doit être déposée auprès du directeur de l’établissement. Les raisons qui poussent l’étudiant à se tourner vers ce projet devront y être mentionnées. Le but de l’expérience doit également être précisé pour obtenir une réponse favorable.

Pour ceux qui comptent partir à l’étranger, des mesures supplémentaires seront nécessaires. En effet, se rendre dans un autre pays requiert une préparation psychologique en plus des documents à livrer. La phase de prospection est très importante pour trouver des entreprises à la hauteur et atteindre ses objectifs.

En quoi consiste les concours d’entrée dans une école de commerce ?
Post bac : continuer ses études, mais par correspondance : une bonne idée ?