Suivre une formation de pilote de ligne

Pour beaucoup, devenir pilote de ligne est un rêve du jeune âge. Les pilotes de ligne sont responsables du transport des passagers dans les avions. Cela nécessite un équilibre nerveux et physique constant, mais aussi un bon état d’esprit pour maîtriser les situations inattendues : brouillard, turbulences, espace aérien encombré, etc.

Pourquoi devenir pilote de ligne ?

Travailler comme pilote de ligne fait partie de l’un des meilleurs emplois au monde. Embarquez les passagers vers des destinations courtes ou long-courrier, ayez votre propre bureau dans les nuages en parcourant le monde et prenez en charge la direction d’un vol commercial. Les voyages sont l’un des principaux avantages de cette carrière. Devenir pilote de ligne signifie que vous avez la possibilité de voyager et d’être payé pour cela. Chaque fois que vous montez à bord d’un avion, volez vers une destination différente, un pays dans lequel vous n’êtes probablement jamais allé.

Un des principaux avantages d’être pilote est également de vous attendre à avoir une carrière très enrichissante. Qu’il s’agisse de votre premier décollage en solitaire ou d’un vol vers un nouvel aéroport pour une aventure unique, chaque jour vaut la peine pour le pilote de ligne. Une carrière dans l’aviation est enrichissante avec des possibilités de développement professionnel et personnel. Les pilotes ont la possibilité de poursuivre leur carrière dans des cockpits évolutifs dans d’autres domaines de l’aviation, en gagnant un bon salaire. Consulter airemploi.org pour plus d’informations pour devenir pilote de ligne

Un métier multi-missions

Le travail du pilote ne commence pas au décollage, mais bien avant. Avant de voyager, il doit préparer un plan de vol avec le copilote et passer en revue les routes à envisager en fonction des conditions météorologiques, de la masse de l’avion et de la distance parcourue. Les pilotes de ligne doivent également calculer la quantité de carburant nécessaire pour le voyage, préparer les instruments de navigation et saisir les données dans l’ordinateur de bord. Pendant le vol, le pilote de ligne doit rester en contact permanent avec la tour de contrôle, surveiller le tableau de bord et assurer la sécurité des passagers. Les pilotes de ligne représentent les autorités civiles et administratives dans l’avion, quoi qu’il arrive.

En raison du développement continu du secteur aéronautique, le pilote est en constante formation. À noter qu’un pilote de ligne vole environ 70 heures par mois, il n’y a pas de vol identique avec tant de décollage à l’aéroport chaque jour.

Quelle formation ?

Il existe actuellement quatre solutions pour devenir pilote de ligne : la branche militaire, la formation des cadets, l’ENAC et la formation autodidacte. De nombreux pilotes de ligne étaient auparavant des pilotes militaires avant de rejoindre des compagnies aériennes. En effet, qu’ils soient pilotes de chasse, pilotes de transport ou pilotes d’hélicoptère, ils ont tous obtenu des licences militaires et rejoint une compagnie aérienne civile à l’expiration de leur contrat. Pendant une période de « crise » pour les services de recrutement des compagnies aériennes, les formations de cadets ont émergés. Pendant ce temps, la pénurie de pilotes s’est accrue, impliquant aux compagnies aériennes de former leurs pilotes dès le début jusqu’au premier vol. La sélection est très poussée et les places sont très limitées. L’ENAC elle, est historiquement associée à Air France. Vous devez avoir un profil d’ingénieur, suivre un cours préparatoire et réussir un examen d’entrée pour y accéder. À l’issue de la formation, vous obtiendrez toute la qualification et les licences requises pour prendre les commandes d’un avion.

La formation autodidacte est pour vous si vous ne voulez pas être militaire, n’ayez pas le profil d’ingénieur et que la formation cadet des compagnies aériennes ne vous convient pas. Cette formation comprend l’auto-formation et le paiement des frais de scolarité privés pour l’obtention de votre licence de pilote de ligne.

Les qualités requises à un pilote de ligne

La maîtrise de l’anglais est indispensable. En revanche, contrairement à ce que l’on pense, vous pouvez devenir pilote sans une vue parfaite : il y a un examen de la vue lors du concours d’entrée, mais rien ne vous empêche de porter des lentilles de contact ou des lunettes. Les pilotes de ligne doivent faire preuve de sang-froid afin de réagir efficacement en cas de danger. Ils doivent également être capables de supporter la grosse charge de travail sur ses épaules : il a autorité dans la gestion du vol. Un pilote de ligne n’a pas le droit à la faute, il doit donc être en bonne condition physique et avoir un bon équilibre nerveux. Par conséquent, il doit subir des examens médicaux réguliers. S’il y a faiblesse, on peut révoquer son permis. De plus, les emplois de pilote peuvent être physiquement exigeants en raison des longs vols, du décalage horaire et des horaires décalés les obligeant à voyager la nuit. C’est un métier physiquement, humainement et intellectuellement exigeant.

Une carrière dans la cybersécurité : pourquoi ?
Où peut-on s’inscrire pour avoir le DEUG ?